Explo d'une conduite forcée dans la rivière de Bataillé

Publié le par Vincent Laitang

Dimanche 20 septembre 2009, nous descendons dans la rivière de Bataillé en milieu d'après midi avec Gilles Turgné, William Crechet et moi-même Vincent Laitang. William découvre pour la première fois ce puits suivi de cette belle petite rivière.

Arrivés en bas des 28 mètres de puits nous décidons d'aller explorer une conduite forcée que l'on a vue un mois auparavant et qui est représentée sur la topo mais sur laquelle la suite n'est pas donnée car le niveau d'eau ne permettait pas d'y pénétrer. Et maintenant, avec la baisse des niveaux d'eau (20 cm de moins au barrage en bas du puits), on peut y passer.

L'entrée de cette conduite s'ouvre à quelque dizaines de mètres du puits en amont juste après un gros bloc rocheux.


Elle se présente de forme ovale d'environ 30 cm de haut pour 50cm de large, à moitié noyée, aussitôt le plafond s'abaisse laissant un espace d'air d'une dizaine de cm sur environ 20-30cm. Pour y rentrer il faut donc s'allonger dans l'eau (attention les frissons, l'eau n'est qu'à quelques degrés) et passer en se mettant sur le dos et en " léchant le plafond ".



Après ce passage très bas le plafond remonte un peu, et on peut voir la suite, qui reste assez étroite mais accessible, avec un virage à environ 1,5m. Une fois rendu dans ce virage on arrive dans une marmite permettant de s'accroupir.



La suite s'abaisse à 1,5m de la marmite, dans un virage à droite assez serré qui oblige à remettre une oreille dans l'eau pour continuer.











Après ce virage le plafond s'abaisse encore dans un virage ne laissant plus que quelque cm d'air, ce qui me paraît trop délicat à tenter. Ce sera donc là l'arrêt de cette petite explo pour le moment !


Le retour s'effectue en marche arrière jusqu'à la marmite qui permet d'effectuer un demi tour et ressortir rejoindre les copains en n'allant pas trop vite pour prendre la photo de la postérité. (sur laquelle on ne voit que le casque !)

Bilan : Une belle petite conduite, mais très étroite, et qui mériterait d'aller voir encore un peu plus loin, quitte à faire sauter les passages étroits... , et une exploration qui m'aura valu un bon rhume pendant 2-3 jours !

Vincent Laitang

Publié dans spéléologie

Commenter cet article