Disparition d’un puits

Publié le par Jean-Luc Denis

 

  A la Sauvagère de Saint-Vincent la Châtre, dans la nuit du 8 au 9 décembre 2006, M. et Mme Delafont ont entendu un bruit sourd faisant penser au passage d’un poids lourd à proximité. Ils ont découvert le matin que leur puits s’était effondré.

  Le puits avait environ 1 m de diamètre et 36 m de profondeur. Il reste à la place un trou béant de 2,5 m de diamètre à l’embouchure, et d’une douzaine de mètres de profondeur.

 photo Jean-Luc Denis

 
 A cet endroit, avant d’atteindre la roche mère, le puits devait traverser une dizaine de mètres de terre rouge. Il est probable que la terre gonflée par les fortes pluies de ces derniers jours a exercé une pression fatale à la la maçonnerie.

(position G P S : N 46 13 563 , W 00 04 431)

Publié dans mines et souterrains

Commenter cet article